Ce sont des éléments sur lesquels il serait facile de consulter la population, de lui demander des propositions – ce qui se fait parfois –  et surtout de lui laisser le choix final – ce qui n’est jamais le cas -. Ce sont les premiers éléments visibles/audibles de l’identité communale, même si ce n’est pas là l’enjeu vital. Et comme pour tout, le temps de la réflexion n’est pas superflu.

Et comme pour beaucoup de chose, c’est par le choix de ceux-ci qu’on met la charrue avant les bœufs en les proposant d’entrée de jeu au moment du lancement du projet. Bien entendu, il s’agit encore là d’une mesure stratégique pour donner déjà une existence à cette future commune « tant souhaitée » avant même d’en discuter la justification et les conséquences.